Annulation des pointeuses, la CFTC est contre !

01/01/2016 14:42

La mise en place d'un pointage au travail méthodique fait ressortir les problèmes de gestion du temps de travail. Le pointage au travail peut en effet faire apparaître un grand nombre d'heures à rattraper ou d'heures supplémentaires.
Exemple : un agent finit son poste à 14h00, mais il reste 15 minutes en plus pour palier à un surplus d'activité. Au bout d'un mois, on compte 5 heures de dépassement par salarié, soit 50 heures au bout d'un an, c'est-à-dire une semaine et demie de temps excédentaire à récupérer.

Ce pourquoi, le CH de Cambrai a opté pour la facilité !
Fini les agents en récupération, les revendications des syndicats sur le manque de personnel ce qui engendre bien entendu des cumuls d'heures (200h voir plus pour certains).

La direction a donc décidé d'annulé le pointage à partir du 01 janvier 2016. Donc pour demain.
Aucun des représentants syndicaux n'a été contacté, tout comme le gouvernement, on applique les décisions pendant les périodes de congés sans concertation.
Mais la CFTC à l'œil ! Et le bon !

On nous dira que le CH de Cambrai est pour le dialogue et la communication, tout est transparent !

La CFTC rappel que gérer c'est prévoir !
Si la continuité du service public est un principe constitutionnel, il appartient à la direction de l'établissement d'organiser le travail pour assurer sa continuité avec les moyens légaux mis à sa disposition. Ainsi, en cas d'absence inopinée d'un agent, elle peut faire appel à ceux placés sous astreintes. Elle peut aussi se servir d'un pool de remplaçants présents en surplus dans l'établissement, (à oui mais chez nous au CH de Cambrai, il n'y en a pas...) Mais en aucun cas elle ne peut déranger un agent en repos ou en congés sans porter atteinte à sa vie privée (faudra le rappeler à certains cadres).

C'est à cette fin que le décret sur le temps de travail à l'hôpital précise que «Dans chaque établissement, un tableau de service élaboré par le personnel d'encadrement et arrêté par le chef d'établissement précise les horaires de chaque agent pour chaque mois. Le tableau de service doit être porté à la connaissance de chaque agent quinze jours au moins avant son application. » (article 13 décret n° 2002-9 du 4 janvier 2002)
Lorsque la direction, ou le cadre, tente la culpabilisation des uns contre les autres « si vous ne venez pas vous allez mettre vos collègues en difficulté » (c'est tellement rare chez nous), ils appliquent le mode de gestion par le stress qu'ils ont appris à l'école. Faire en sorte que le problème rencontré devienne celui des autres ! Ces tentatives résultent de l'incapacité d'anticiper l'organisation du travail avec les moyens accordés. Ainsi, il n'est pas étonnant de constater une augmentation très sensible des arrêts de travail pour raison de santé. La gestion par la contrainte connaît ici ses limites...
 
Protégez-vous des abus :
Malgré son caractère illégal, les rappels à domicile sur repos ou congés sont en constante augmentation compte tenu des pressions exercées. Il appartient donc à chaque agent d'y mettre un terme, avec, si besoin, l'aide du syndicat CFTC de l'établissement. Il convient donc de refuser de donner son numéro de téléphone, de répondre aux appels et de revenir sur ses repos ! (en dehors des procédures de crise sanitaire).

Dans la plupart des établissements de la FPH, les heures supplémentaires ne sont pas indemnisées et pourtant elles ne manquent pas !!! A ce jour, elles sont récupérées........quand c'est possible !

 Vous l'aurez sans doute compris, la CFTC est contre cette décision, est demande des explications à la direction autres que « c'est pour responsabiliser tout le personnel » ou « pour prouver que nous avons une confiance envers tout nos agents » !

Précédent

Contact

CFTC ch-cambrai

© 2015 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode