Édouard Couty propose trois axes pour renouer le dialogue entre direction et CME au CH de Cambrai

29/04/2016 09:47

Édouard Couty propose trois axes pour renouer le dialogue entre direction et CME au CH de Cambrai


Publié le 28/04/16 - 14h33 - HOSPIMEDIA

 

Missionné comme médiateur par l'ARS Nord-Pas-de-Calais-Picardie début mars au CH de Cambrai (Nord), Édouard Couty, ancien directeur des hôpitaux, a rendu son rapport de mission le 20 avril dernier. Un rapport dont il a présenté les principales conclusions à la mairie de Cambrai devant les médecins, les cadres, les représentants syndicaux mais aussi le président de la commission médicale d'établissement (CME), Khaled Idrissi, et le directeur du CH, Philippe Legros. Ces derniers ont d'ailleurs accepté l'ensemble des préconisations formulées dans le rapport et les ont signées, indique à Hospimedia Édouard Couty.

Durant un peu plus d'un mois, Édouard Couty a mené un travail en profondeur au sein de l'établissement en rencontrant une fois par semaine les représentants du personnel, ainsi que les représentants du corps médical et des cadres, et en se rendant dans les services, le directoire... sur le constat d'un désaccord entre le directeur et le président de la CME. À l'issue de ces entretiens, le médiateur a fait des recommandations qui s'articulent autour de trois axes. Le premier consiste à relancer la dynamique d'établissement autour de projets qui "rassemblent tous les hospitaliers du CH". Il cite notamment le projet médical du CH qui doit être élaboré à la fois par le président de CME et le directeur. Ces projets doivent donner de la visibilité sur quatre-cinq ans et s'inscrire dans le cadre du groupement hospitalier de territoire (GHT). Sur cet axe, une douzaine de propositions ont été arrêtées.

Le deuxième axe concerne le management "qui doit restaurer la confiance" et la transparence entre les instances, sur les différentes modalités et les enjeux. "Il faut que le management soit adapté à la taille du CH", estime Édouard Couty. Sur ce point, une dizaine de recommandations ont été formulées. Enfin, le dernier axe porte sur le suivi. Le directeur et le président de la CME devront rendre des comptes à l'ARS sur la mise en œuvre des préconisations du rapport.

Si les recommandations ont été approuvées par Philiippe Legros et Khaled Idrissi, aucun des deux n'a souhaité communiquer sur ce sujet. De leur côté, non destinataires du rapport à l'heure où nous publions, les organisations syndicales soulignent que "la transparence n'est encore pas totalement à l'œuvre" au CH de Cambrai.

Précédent

Contact

CFTC ch-cambrai

© 2015 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode