Les 600 M€ de surcoûts hospitaliers liés au dégel indiciaire ne sont pas "insurmontables" pour Bercy‏

07/04/2016 19:47

Économie Les 600 M€ de surcoûts hospitaliers liés au dégel indiciaire ne sont pas "insurmontables" pour Bercy Publié le 06/04/16 - 12h00 - HOSPIMEDIA

160 millions d'euros (M€) en 2016, puis 600 M€ en année pleine. Tel est l'impact budgétaire que représentera pour les hôpitaux le dégel de 1,2% en deux temps du point d'indice des fonctionnaires annoncé mi-mars par le Gouvernement. Soit 0,3% de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam), a indiqué le secrétaire d'État chargé du Budget, Christian Eckert, auditionné ce 5 avril par la mission d'évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (Mecss) du Sénat sur la situation financière du régime général.

"Bien sûr, il y aura un impact sur les dépenses hospitalières. [...] Ce n'est pas négligeable", a reconnu l'intéressé, reprenant peu ou prou le chiffrage d'ores et déjà avancé par la FHF . Pour autant, "c'est un surcoût qui ne nous semble pas complètement insurmontable", a-t-il ajouté. Deux indicateurs poussent en effet à ce constat : une inflation qui devrait se limiter à 0,1% cette année ; un coût de l'énergie en très net repli pour une dépense loin d'être marginale pour les hôpitaux. Et de rappeler par exemple que la Sécurité sociale a su par le passé absorber le surcoût de 650 M€ lié au traitement de l'hépatite C.

Au passage, le secrétaire d'État a laissé entendre, sans plus de précisions, qu'il recevait plusieurs informations contradictoires concernant le déficit des hôpitaux, avec certaines remontées faisant état d'une hausse, d'autres d'une baisse. Enfin, s'agissant du régime général lui même, Christian Eckert n'a pas voulu se hasarder à réactualiser les prévisions pour 2016 au vu des résultats surprises de 2015. Selon lui, iI est encore trop tôt pour savoir si les moindres dépenses constatées l'an dernier seront reproductibles cette année. Fin 2015, le déficit du régime général s'est élevé à 6,8 milliards d'euros (Md€, en repli de 2,2 Md€ par rapport aux dernières prévisions), à 10,7 Md€ en y associant le fonds de solidarité vieillesse (FSV).

Thomas Quéguiner

Le Trésorier

Patrick Mercier

06 19 99 35 33

Fédération CFTC Santé Sociaux

34 quai de la Loire - 75019 PARIS

1

Précédent

Contact

CFTC ch-cambrai

© 2015 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode