Retrait des pointeuses

08/01/2016 10:22

« BONNE ANNEE 2016 !!! »

La mise en place d'un pointage au travail fait ressortir les problèmes de gestion du temps de travail. Le pointage au travail permet de faire apparaître un grand nombre d'heures à rattraper ou d'heures supplémentaires.
Exemple : un agent finit son poste à un horaire déterminé mais il reste 15 minutes en plus par poste (en moyenne) pour palier à un surplus d'activité et/surcharge de travail. Au bout d'un mois, on compte 5 heures de dépassement par salarié, soit 50 heures au bout d'un an, c'est-à-dire une semaine et demi de temps à récupérer.

La difficulté pour les établissements réside justement dans le fait qu’il est difficile de faire récupérer ces heures supplémentaires.                                                                                                                                                                             

 Face à cela, le CH de Cambrai a opté pour la facilité et la simplicité !
Fini les agents en récupération, fini les revendications des syndicats sur le manque de personnel mis en évidence par les heures supplémentaires (200h voir plus pour certains)…

Rappelons que dans la plupart des établissements de la FPH, les heures supplémentaires ne sont pas indemnisées et pourtant elles ne manquent pas !!! A ce jour, elles sont récupérées........quand c'est possible !

Monsieur Le Directeur a décidé d'annuler le pointage à partir du 01 janvier 2016, sans qu’aucun des représentants du personnel n'ai été informé ou contacté, alors que l’on nous dit que le CH de Cambrai est pour le dialogue et la communication et que tout est transparent !

A TOUT LE PERSONNEL DU CH CAMBRAI :

Si cela ne choque personne et si personne ne réagit, la CFTC se veut garante de la défense de vos intérêts.

Car, au delà des raisons invoquées pour leurs retraits, les badgeuses ont leurs intérêts :

- prise en compte réelle des heures de présence sur place et donc des éventuelles heures supplémentaires

 - couverture en cas de dépassement de temps de travail et d’accident de travail (trajet…) 

- autonomie et visibilité individuelles des agents en temps et en heure via la badgeuse (RHS, RTT)                           

Par contre suite à leur retrait                                                                                                                                                                                                                                                         - - contraintes papier des déclarations de dépassement d'horaires, heures supplémentaires à justifier (le comble !!!)

- risque que tous les agents ne notent pas les dépassements (lassitude, difficulté dans la procédure, augmentation de dépassement, charge de travail accrue pour les cadres qui devront assurer cette gestion…)

 - Pression sur les cadres pour invalider les heures sup., validation à la tête du client…

Et, au delà du devenir, une question demeure : qu’en est-il réellement des heures effectuées antérieurement ? En effet, avec une note de service sortie le 31 décembre pour un effet la nuit même (!!!!!), on peut se demander comment la sauvegarde des heures supplémentaires a-t-elle été anticipée (agents et cadres non au courant ou en congés).

Vous l'aurez compris, la CFTC n’est pas favorable à cette décision, mais c'est surtout dans la manière dont elle a été prise et mise en œuvre. La gouvernance est centralisée et solitaire, elle exclue les instances. La situation est préjudiciable à une évolution positive de l’hôpital. La CFTC demande des explications autres que «c'est pour responsabiliser tout le personnel » ou « pour prouver que nous avons une confiance envers tout nos agents » !

Le bureau syndical CFTC de Cambrai

Précédent

Contact

CFTC ch-cambrai

© 2015 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode